Perceptions des personnes sans domicile et action sociale, en France et en Australie[Cahier de recherche] par Alix Peillon

31-05-2011

L'auteur est diplômée d'HEC en 2010, Majeure Alternative Management. Elle a effectué plusieurs stages dans le domaine du développement durable au cours de sa scolarité, notamment au sein des sociétés Ethicity et Groupe Durable. Sur le campus d'HEC, elle a co-fondé et présidé Rethink, une association étudiante de développement durable. Plus récemment, elle a travaillé à Sydney, au sein de Wesley Mission, une association de lutte contre la pauvreté, partageant son temps entre l'accompagnement de personnes sans-abri en hébergement d'urgence et la gestion de projets marketing.

La personne « à la rue » fait partie, depuis toujours, de l’environnement urbain. En même temps, ces exclus du système économique et social dérangent : non seulement causent-ils des nuisances, mais ils provoquent un fort sentiment d’incompréhension –« Comment peut-on en arriver là ? » - et de peur – « Est-ce que cela pourrait m’arriver ? » - chez le citoyen honnête. De plus, ce phénomène demeure et les rangs des personnes à la rue semblent même se densifier d’année en année, tandis que les données scientifiques concernant cette population sont faibles. Ces constats valent pour plusieurs pays, dont la France et l’Australie, où cette étude a été réalisée. Cette question de société, à la fois brulante et fuyante, difficile à appréhender tout en faisant partie du quotidien de tous, est la source de nombreuses représentations. Comment nous représentons-nous les personnes sans-abris ? Quel est l’impact de ces représentations sur les politiques menées ? Et comment l’action sociale contribue-t-elle, elle-même, à bâtir ces représentations ?

Citer l'article  Alix Peillon, « Perceptions des personnes sans domicile et action sociale, en France et en Australie », 31 mai 2011, Alternative Management Observatory (AMO), [Cahier de recherche]
http://appli6.hec.fr/amo/Articles/Fiche/Item/162.sls

Dans la même rubrique

« Provoquer à juste titre » - par Luis de Miranda

[Compte rendu]

[Compte rendu] : Luis de Miranda

En tant que co-directeur des éditions Max Milo, mais aussi écrivain, philosophe et fondateur de l'association le CREEL, Luis de Miranda est acteur de sa réalité. Provocateur mais réfléchi, créatif mais réaliste, il milite pour une société plus critique sur elle-même. Il est le fondateur...

>>Lire la suite

Rencontre avec Anne Charpy - Des apports respectifs des initiatives publique et privée sur les territoires

[Compte rendu]

[Compte rendu] : Anne Charpy

Anne Charpy, professionnelle de la politique de la ville, est venue parler de son parcours et de son récent projet dans le domaine de l’entrepreneuriat social : la création de Voisin Malin, association qui met les compétences d’habitants des zones urbaines sensibles au service d’un...

>>Lire la suite

La Sagesse des Foules - de James Surowiecki

[Fiche de lecture]

[Fiche de lecture] : Fleur d'Harcourt

La foule est-elle le meilleur des experts ? A rebours de la propension à accorder sa  confiance à un individu jugé compétent, James Surowiecki s’efforce de démontrer qu’un groupe constitué en foule fournit le plus souvent de meilleures réponses à certains types de problèmes : les...

>>Lire la suite

L’aventure Ardelaine - Une coopérative textile au service du développement local de l’Ardèche - par Béatrice Barras

[Compte rendu]

[Compte rendu] : Béatrice Barras

Béatrice Barras raconte l'histoire et l'organisation de la société-coopérative Ardelaine, dont elle est l'une des fondatrices. Ardelaine est une entreprise qui a pour objectif premier le développement d'un territoire rural à travers la valorisation d'une filière textile locale. La preuve est...

>>Lire la suite

Génération Précaire ou comment et pourquoi un mouvement de contestation se crée et se pérennise?

[Cahier de recherche]

[Cahier de recherche] : Pierre-Antoine Chiarelli

Ce mémoire traite du mouvement Génération Précaire qui s'est constitué afin de contester les abus dans le système des stages et qui, compte tenu de ses effectifs particulièrement restreint, a connu un véritable succès. Ce mémoire s'intéresse plus particulièrement aux raisons qui ont...

>>Lire la suite

Fiche de même nature

Cahier de recherche

Le dirigeant d'entreprise responsable... Dirigeant d'entreprise et... par Julien Lacaze
Parcours de vie des jeunes... Née de l'initiative d'associations... par Audrey Azilazian
Le Débat sur la “Triple Bottom... L’objet de notre travail a été... par Thibault Asselot
La défense de l’intérêt général... La technique est partout. Elle couvre... par Trimoulet
Crónica de un fracaso anunciado: el... En estos últimos anos, la... par Caroline Charhon
Le paradis sur terre existe-t-il ? Le... Le secteur de l'économie sociale et... par Frederik Mispelblom Beyer
La relation entre le conseil... Le monde associatif français se... par Edouard Tricard
Les arguments des débats sur la... La cogestion est un mode de gouvernance... par Fabien Hildwein
Les réseaux d'entrepreneurs sociaux en... Ce mémoire traite de la constitution... par Alban Leveau-Vallier
Le développement durable : une utopie... Comment interpréter le développement... par Yann Auger